Maubourguet (65). La région prend soin des territoires

 

IMG_20191107_1851110

A l’invitation du collectif citoyen Santé 65, j’ai participé ce soir à un débat sur la question d’accès à la santé, les problèmes des hôpitaux publics et bien entendu de la question plus spécifique des centres de santé publics. Lutter contre les déserts médicaux, aider les plus fragiles d’entre nous et garantir de bonnes conditions de travail aux professionnels de santé sont des priorités pour maintenir et retisser le lien social sur l’ensemble du territoire de la région.

La Majorité Régionale s’est engagée pour faire de la santé le premier des services publics. D’abord dans les territoires, où trop souvent les kilomètres se multiplient et les temps d’attente s’allongent pour obtenir un rendez-vous. Nous participons ainsi au financement de maisons et centres de santé pluri-professionnels: 20 projets depuis le début de cette année, 127 projets subventionnés au global à hauteur de 15M d’euros.

Parce que nous souhaitons faire de l’Occitanie une région solidaire, attentive à l’inclusion de toutes et de tous, nous sommes déterminés à accorder une attention particulière à ceux qui en ont le plus besoin. Le Plan d’Actions régional pour la prise en compte des handicaps, premier plan transversal et participatif de cette envergure pour lutter contre toutes les formes d’exclusion et d’inégalités, a ainsi pour objectif de mettre en œuvre l’accessibilité des bâtiments de la Région, comme les lycées et transports régionaux, mais aussi de déployer des actions concrètes pour améliorer le cadre de vie, l’accès au sport, le logement, l’orientation, la formation et l’emploi des personnes en situations de handicap.

Nous sommes aussi très attentifs à la santé des jeunes avec le déploiement dans les lycées du programme du développement affectif et social visant à écouter les lycéens. Enfin, un appel à projets est en place pour les associations qui sensibilisent la jeunesse aux dangers des addictions.

Il faut redonner des moyens à la médecine généraliste !

Sur la situation de crise de l’hôpital public. Je l’ai déjà exprimé à plusieurs reprises, arrêtons de traiter la santé comme une marchandise ! Les syndicats hospitaliers m’ont interpellé au sujet des situations préoccupantes de nombreux établissements. Le 4 septembre dernier, j’ai adressé une lettre ouverte à la ministre de la santé Agnès Buzyn. Dans ce courrier je lui ai fait part des difficultés quotidiennes que rencontres les soignants et agents, notamment liées aux manques de moyens et de personnels. Je lui ai fait part également que des solutions de désengorgement sont possibles, mais qu’il faut redonner des moyens à la médecine généraliste. Elle ne m’a toujours pas répondu !

En région Occitanie, l’offre de santé et l’accès à des soins de proximité constituent un enjeu majeur d’aménagement du territoire et d’égalité pour la santé. C’est la raison pour laquelle, dès notre arrivée aux affaires, nous avons remis à jour le dispositif de soutien aux projets de maisons et centres de santé pluriprofessionnels. Afin de réaffirmer l’attachement de la région aux services publics, nous avons envoyé un signal fort en privilégiant les structures de centres de santé publics avec une bonification financière supplémentaire. Cela était aussi un moyen de faire passer le message aux collectivités que si elle décident de s’engager sur un CSP et de porter le projet de santé elles-même, la région est à leur côté et leur donne accès à des aides supplémentaires.

En savoir plus sur le dispositif régional de soutien aux projets de maisons et centres de santé

IMG_20191107_1851397