{Tribune} Un nouveau modèle fondé sur la solidarité, le service public et la citoyenneté

PIQUE@ClaraDoineau-BOUDU
Illustration réalisée par *Clara Doineau, pour le magasine Boudu

Vice-présidente de la Région Occitanie, en charge des solidarités, des services publics, de la vie associative et du logement, j’ai accepté la sollicitation du magasine Boudu de publier une tribune sur l’émergence d’un nouveau modèle économique et social, fondé sur la solidarité, le service public et la citoyenneté.

{Tribune Boudu le mag}

La crise sanitaire que nous traversons n’en finit plus de révéler toutes les défaillances et inégalités diverses qui caractérisent le modèle économique sur lequel est fondée notre société. Le tout libéral, les lois du marché et sa fameuse main invisible ont permis à quelques un d’accumuler d’immenses richesses au détriment de tous les autres. Une véritable machine à créer des inégalités et à laisser toujours plus de monde sur le bord du chemin.

Il s’agit désormais de tourner la page, de penser l’avenir, la société et l’humanité sous d’autres prismes que le taux de profit. Le monde d’après ne doit pas ressembler à celui d’avant. Si nous souhaitons construire un nouveau modèle solidaire, les services publics doivent être le rempart contre toutes ces inégalités en s’appuyant sur la citoyenneté active, à même de retisser des liens humains et territoriaux. Ce socle doit permettre à tout le monde d’avoir accès à un logement, une alimentation de qualité, aux soins, à l’éducation, au numérique ou encore aux vacances. La solidarité, les services publics et la citoyenneté doivent être les fondements de ce nouveau modèle.

Solidarité. L’orientation des politiques publiques doit permettre une meilleure répartition des richesses. Le capital doit être mis à contribution. C’est impératif. Les milliards d’euros qui finissent dans les poches d’avides actionnaires seraient beaucoup plus utiles s’ils étaient réinjectés au profit du plus grand nombre.

Service public, c’est le gage de l’égalité, c’est le patrimoine de ceux qui n’en ont pas. Nous devons désormais élever ce principe au-dessus des lois du marché. Plus jamais notre hôpital public ne doit souffrir de politiques d’austérité mortifères. Concrètement, cela signifie d’ouvrir des lits, de recruter et de valoriser les salaires des soignants. L’enjeu est de développer un véritable service public du 21è siècle.

Citoyenneté. A l’inverse de l’économie de marché, de la mise en concurrence systématique des uns et des autres, entrer pleinement dans un modèle d’économie sociale et solidaire serait faire le pari d’une société avec l’humain et l’environnement au centre de nos préoccupations. Les politiques ultra-libérales creusent les inégalité et nous amènent inexorablement vers des pertes de libertés très inquiétantes. Nous devons désormais renforcer l’action citoyenne et la démocratie participative. Il est urgent de reprendre les processus de décentralisation des pouvoirs dans notre pays, afin de permettre réellement aux collectivités, aux acteurs associatifs, syndicaux et politiques de notre pays de construire ensemble l’avenir de nos territoires. 

L’enseignement de cette crise doit nous permettre de bâtir un nouveau monde porteur d’espoir et de paix. Saisissons cette opportunité historique de le faire.