Habitat participatif. A la croisée de ce que représentent l’habitat et l’engagement citoyen

Crédit Photo: Hab Fab

La deuxième édition des rencontres régionales de l’habitat participatif en Occitanie organisée par HAB FAB a débuté ce matin. Depuis la première édition de 2017, l’habitat participatif a évolué dans notre région. Les projets habités se sont multipliés, de nouveaux ont été lancés, de nouvelles solutions ont été expérimentées et la pratique s’est consolidée.

C’est donc avec plaisirs que j’ai participé ce matin à l’ouverture de cette manifestation en format visio, covid oblige. Voici les éléments que j’ai tenu à apporter en guise d’introduction:

“ Le logement est un enjeu majeur pour notre région et fait parti des défis que les acteurs des territoires sont appelés à relever ensemble. C’est aussi un sujet qui a des relations directes avec d’autres, comme la santé, l’alimentation, le bien-vivre…

Le logement social par exemple est un formidable outil de diversité et répond à des besoins sociétaux. C’est pour cela que la Région a décidé d’agir en faveur de l’habitat et du logement. Le soutien à la production de logement social: depuis le début de l’année, ce sont 4670 logements sociaux (277 opérations) avec un montant total d’aide de la Région de 7,2 millions d’euros qui ont été engagés. Nous sommes également en soutien sur les projet de logement sociaux des communes, des habitats jeunes, etc…

Pourtant, cela ne suffit pas tellement les besoins sont criants (150 000 demandes de logement social en attente pour rappel), et la crise covid ne va qu’empirer une situation qui était déjà compliquée.

Afin de répondre aux défis de la relance de l’économie, de la justice sociale et du changement climatique, la Région prépare depuis plusieurs mois un plan de transformation et de développement baptisé «Green New Deal», dont l’accès à un logement de qualité pour tous sera un axe majeur, une première à l’échelle d’une région en Europe. Cette démarche, nous l’avons souhaité, la plus citoyenne possible, et c’est pour cela que avons lancé une convention citoyenne régionale composé de citoyens tirés au sort. Une votation vient de se terminer et les propositions qui en résulteront seront proposées au vote des élus régionaux.

Lorsqu’on regarde d’un côté la place importante du logement pour la santé et le bien-être des habitants, et de l’autre ce besoin de faire évoluer notre démocratie vers toujours plus de participation citoyenne, et bien, je me dis que l’habitat participatif est bien à la croisée de ces 2 chemins, et c’est pour cela que la Région n’a pas hésité à soutenir l’organisation de cette rencontre régionale

A ce jour, la Région Occitanie n’a pas à proprement parlé, de dispositif ou d’action spécifique en direction de projets d’habitat participatif. Néanmoins, une mobilisation de dispositifs existants en matière d’habitat ou de transition énergétique peut permettre, pour partie, d’accompagner certains projets.

La Région peut ainsi intervenir par le biais de son appel à projet « Bâtiment NoWatt en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée », qui vise à soutenir les projets exemplaires de construction ou rénovation de bâtiments économes et sobres en ressources, en soutenant les maîtres d’ouvrage publics et privés de logements collectifs pour le secteur résidentiel.

Elle peut également soutenir le financement de logements sociaux au sein d’opérations d’habitat participatif, par le biais de son dispositif de soutien à l’accroissement de l’offre de logement social.

Les dernières évolutions de ce dispositif ont été adoptées à l’Assemblée Plénière de juillet dernier dans le cadre du Plan de Relance pour l’Emploi. Cela nous a permis d’élargir le champ du soutien régional à la production de logement social en direction des projets d’habitat inclusif (à destination des personnes en perte d’autonomie, séniors ou en situation de handicap…).

En conclusion, je tiens à remercier tous les participants et organisateurs de cette rencontre régionale pour l’habitat participatif. Ces deux jours seront ponctuées de témoignages, d’exposés, d’une table ronde et de plusieurs ateliers de discussion. Je n’ai aucun doute que l’habitat participatif, à la croisée de ce que représentent l’habitat et l’engagement citoyen, peut-être un outil adapté pour répondre à la fois aux enjeux de logements et de démocratie que nous rencontrons aujourd’hui. Trouver ces réponses, imaginer celles de demain, en le travaillant tous ensemble, dans ce cadre de rencontres communes, c’est tout l’objectif que nous fixons aujourd’hui. Merci à tous.”