2021. Pour une année de solidarité, de fraternité, et de luttes victorieuses

« La démocratie ce n’est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité » (-Albert Camus)

L’année 2020 laissera une marque indélébile sur notre histoire contemporaine. La pandémie de Covid a balafré l’humanité d’une cicatrice qui sera visible longtemps. Sur le plan humain et sanitaire bien sûr, et nos pensées vont vers tous ceux qui ont perdu un être cher ou qui luttent contre la maladie.

Formulons le souhait d’une bonne santé pour toutes et tous en 2021 !

Sur le plan politique, économique et social, ce sont l’ensemble des défaillances, inégalités et injustices du système capitaliste qu’a révélé au grand jour cette pandémie. Des décennies de politiques libérales agressives ont mis à mal nos services publics de santé, d’éducation, des transports et tant d’autres. Au nom de ces doctrines économiques, des pans entiers de services publics sont dépecés et privatisés. Toujours au nom de la rentabilité, toujours au détriment de l’humain !

Loin d’une « révolution », le quinquennat Macron s’inscrit dans la droite ligne de ses politiques libérales désastreuses. Ses fameuses « réformes », dont la première a été de supprimer l’impôt sur la fortune, depuis 2017, n’ont consisté qu’à poursuivre cette libéralisation du pays, nous soumettant toujours plus au monde de la finance.

C’est le manque criant de moyens et de personnels qui ont mis à mal nos services publics lorsqu’il a fallu faire face à la crise. Pendant que les premiers de cordée s’inquiétaient pour leurs millions, les premiers de corvée ont fait tourner le pays, tant bien que mal, souvent comme ils ont pu.

Malheureusement le gouvernement n’a pas tiré de leçon de tout cela et garde son cap « quoi qu’il en coûte ». Plus de 10 millions de personnes vivent désormais sous le seuil de pauvreté. L’emploi, les solidarités et l’accès à des services publics de qualité doivent devenir les priorités des politiques publiques à venir.

En Occitanie, sous l’impulsion de la présidente Carole Delga, des milliers d’entreprises ont pu être soutenues par la collectivité régionales. Nous avons répondu également à l’appel à l’aide du monde associatif, sportif et culturel. En matière de santé, et bien que ce soit une compétence de l’Etat, nous n’avons pas hésiter à organiser des distributions de masques et des campagnes de dépistages. L’opération « bien manger pour tous » nous a permis de venir en soutien aux associations de solidarité et acteurs de l’aide alimentaire. Dans les lycées et universités, la distribution d’ordinateurs a permis à nombre d’étudiants d’éviter la fracture numérique et de poursuivre leurs apprentissages.

L’Occitanie de demain, ancrée sur les valeurs d’égalité, de solidarité et de service public, ne ressemblera pas à celle d’hier. Les communistes continuent de jouer tout leur rôle au sein de cette majorité afin d’amener notre région vers les transformations écologiques et sociales que nous appelons tous de nos vœux en ce début d’année.

Qu’elle soit une année de solidarité, de fraternité, et de luttes victorieuses. Surtout qu’elle soit le début d’un processus de transformation de notre pays vers un dépassement du capitalisme, pour une société de paix plus juste et solidaire, pour un modèle qui respecte les humains et la planète.