Aveyron. NON à des territoires sinistrés au bénéfices du patronat et sur le dos de la crise !!

Les nouvelles sont dramatiques pour le monde du travail aveyronnais, et des luttes importantes ont débuté. En tant qu’élue communiste, et vice-présidente du conseil régional, je tiens à apporter mon soutien fraternel et sans faille :

  • Aux salariés de la SAM en grève illimitée pour défendre l’emploi industriel sur le bassin de vie de Decazeville
  • Aux salariés de Bosch, mobilisés contre l’annonce des 750 suppressions d’emplois
  • Aux infirmières et aides-soignantes du centre de soins de l’USDMA de Millau en grève illimitée pour de meilleures conditions de travail et la revalorisation des salaires
  • Aux salariés de la Poste du centre d’Aubin en grève illimitée pour s’opposer aux suppressions d’emploi et la perte de qualité de service voulu par la direction.

Alors que la pandémie frappe nos territoires et notre économie de plein fouet, tout doit être fait pour s’opposer à cette spirale destructrice enclenchée par les grands pontes du capitalisme français. J’en appelle au gouvernement à prendre toutes les dispositions nécessaires pour sauver l’emploi dans nos territoires. Les salariés et leurs familles ne doivent pas être ceux qui payent les conséquences de cette crise pendant que les actionnaires continuent d’engranger des milliards de bénéfices.

NON à des territoires sinistrés au bénéfices du patronat et sur le dos de la crise !!