Grève des postiers de Gramat. Stop au mépris !

Je tiens à renouveler tout mon soutien aux personnels de la Poste de Gramat, en grève désormais depuis plus de 20 jours et malheureusement toujours traités avec mépris et manque de considération par leur direction comme les autorités compétentes.

En qualité de membre du comité départemental de la présence postale, j’ai participé jeudi à la rencontre des postiers grévistes avec le directeur de cabinet de M. le Préfet. Il nous a alors été confirmé que l’inspectrice du travail serait mandatée pour menée un travail de négociations en vue d’une conciliation. En cas de désaccord, ce qui est aujourd’hui le cas, le cabinet du Préfet nous a confirmé qu’une médiation serait diligentée.

Pour l’heure, l’inspectrice du travail refuse toujours de déposer officiellement un procès-verbal de désaccord, ce qui empêche évidement toute perspective d’évoluer vers une médiation. En termes plus simples, la préfecture, la direction et l’inspection du travail font le choix honteux de jouer la carte du pourrissement sur le dos de personnels déjà bien mis à mal par plus de 20 jours de grève. C’est une véritable honte !

J’en appelle officiellement à M. le préfet à donner d’urgence des perspectives de sortie de crise à ses personnels qui eux n’ont pas manquer de répondre présent pendant la crise au titre du maintien de nos services publics. Je reste à disposition pour aider à faire évoluer positivement cette situation au plus vite.


Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par e-mail des nouvelles publications.