Vers une région inclusive, n’en déplaise à M. Pradié !

« En démocratie, on ne gouverne pas longtemps par la force, ni par la ruse, mais seulement par la confiance qu’on inspire ». C’est toute honte bue que le député du Lot et membre de l’opposition régionale en Occitanie s’est affiché hier en photo sur les réseaux en train de lire cette citation de Georges Pompidou.

Une mise en scène déshonorante alors qu’Aurélien Pradié venait de s’exprimer sur le budget des solidarités et de l’inclusion, notamment pour regretter une soi-disant baisse d’un tiers des crédits pour la prise en charge de la rémunération et de la formation des travailleurs handicapés. Pour ceux qui le vivent au quotidien, le handicap est suffisamment difficile pour avoir en plus à subir ce genre d’affront.

Et effectivement nous savons que les personnes en situation de handicap en Occitanie représentent une population du territoire particulièrement touchée par le chômage. C’est exactement pour cette raison que depuis de nombreuses années nous y avons dédiés des budgets et des moyens spécifiques. Notre volonté de faire de l’Occitanie une région inclusive passera par l’inclusion des personnes en situation de handicap.

Le budget 2022 de la région reflète pleinement cette détermination, avec plus de 50 millions d’euros prévus pour la poursuite des actions engagées dans le cadre du Plan régional pour la prise en compte des handicaps. 34 millions d’euros y sont fléchés pour favoriser l’insertion professionnelle de ces publics. Et parce qu’un handicap se vit au quotidien, la région va poursuivre son travail de mise en accessibilité des lycées et des gares pour un montant de 15 millions d’euros.

En toute objectivité, il s’avère que nous sommes la région qui investit le plus pour l’inclusion des personnes handicapées. A des lieux des sorties incantatoires de M. Pradié qui siège dans l’opposition, à la région comme au parlement, ou même des régions gérées par des personnes issues de sa famille politique, notre majorité est bel et bien dans l’action concrète.

Alors oui, on peut l’affirmer ! Pompidou avait raison ! Force et ruse, tels que pratiqués par M. le député du Lot, ne permettent pas de gouverner ni d’obtenir la confiance de nos concitoyens. Au vu du score historiquement bas qu’il a fait subir à son camp en Occitanie lors des dernières élections, M. Pradié devrait peut-être en tirer quelques enseignements plutôt que tenter le buzz sur le dos des personnes en situation de handicap.