La bataille du logement pour tous doit être menée sur tous les fronts !

En compagnie des représentants du Préfet de Région, j’ai participé aujourd’hui au Comité Régional de l’Hébergement et de l’Habitat. Celui-ci émet chaque année, sur la base d’un rapport présenté par le préfet, un avis sur la satisfaction des besoins en logement des différentes catégories de population, les orientations de la politique de l’habitat dans la région et des politiques locales, la programmation des différentes aides publiques au logement et la coordination des financements (Etat, ANAH, collectivités territoriales et leurs groupements, employeurs), les modalités d’attribution des logements locatifs sociaux, et les politiques menées en faveur du logement des populations défavorisées.

Comme 2020, l’année 2021 aura été marquée par une crise sanitaire d’une ampleur inédite dont les répercussions économiques et sociales ont frappé au premier rang les ménages les plus fragiles. En permettant aux personnes sans abri ou mal logées d’accéder à un logement digne et adapté à leurs besoins, la politique d’hébergement et d’accès au logement constitue plus que jamais un rempart contre la pauvreté et un véritable levier vers l’insertion.

Évidemment, le représentant de l’État n’a pas manqué de lister la batterie de « mesures exceptionnelles » mises en place par l’État, notamment dans le cadre du plan de relance, pour tenter d’apporter des réponses aux besoins et urgences sociales, malheureusement encore nombreux dans notre région.

Pour ma part, j’ai rappelé tout d’abord le contexte de crise internationale et l’afflux de réfugiés Ukrainiens auquel l’Europe va devoir faire face. J’ai rappelé la tradition d’accueil qui caractérise notre région, et à laquelle notre majorité régionale est très attachée. Comme l’a annoncé la Présidente Carole Delga, le conseil régional prendra toute sa place dans cette responsabilité collective d’accueil.

Cependant, j’ai tenu à rappeler également que les dommages causés par le gouvernement actuel en matière de politiques de logement ne vont pas nous faciliter la tâche. La loi Elan notamment, a entrainé un frein brutal à la construction, alors même que plus de 150 000 personnes sont en attente d’un logement dans notre région. Un chiffre qui ne cesse de monter chaque année.

Logement sociaux, accueil des sans-abris et des réfugiés, la bataille du logement pour tous doit être menée sur tous les fronts !

De son côté, depuis 2016, la Région a pris sa part et accompagné pour un montant de près de 50 millions d’euros, la production nouvelle de 30 750 logements sociaux sur l’ensemble de l’Occitanie. En lien avec notre souhait d’accompagner les territoires au plus près, la Région soutient également le logement des communes à vocation sociale ainsi que le logement des jeunes et des étudiants. Entre 2016 et 2021, plus de 10 M€ auront été mobilisés permettant d’accompagner la réalisation ou l’amélioration de plus de 5600 logements pour ce public.

En matière de rénovation énergétique, la Région se veut également exemplaire et porte haut, l’ambition d’être la première Région à énergie Positive. Nous avons mis en œuvre le premier service public régional de la rénovation énergétique des logements, Rénov’Occitanie, constitué d’un réseau de 31 guichets uniques, déployés sur le territoire régional. Bien sûr, nous serons attentifs à l’enjeu de la coordination des différents dispositifs, notamment avec le déploiement de France Rénov’ et de Mon Accompagnateur Rénov’ en étroite collaboration avec les partenaires que sont l’Anah, la DREAL et l’Ademe.

Mais plus largement, je conclurai en insistant sur ce qui doit désormais être notre ambition politique collective. Celle de rendre le logement accessible à toutes et tous et de ne laisser personne dans notre région sans un toit sur la tête.

A l’occasion de ce comité régional, j’ai pu retrouvé ma collègue Lotoise Geneviève Lasfargue, présente au titre du Grand Cahors.