Deux visions opposées de la société : Non à l’extrême droite !

Assemblée plénière de la Région Occitanie. Montpellier (34) decembre 2021

Les partis de l’extrême-droite ne seront jamais des partis à considérer du côté de la république. Leur vision de la société doit être combattue becs et ongles en raison de tous les dangers qu’elle présente. En région Occitanie, malheureusement, nous ne la connaissons que trop bien.

En termes d’égalité Femmes-Hommes : le RN a voté contre le Plan Régional pour une égalité réelle entre les Femmes et les Hommes et vote systématiquement contre toutes les aides aux associations de lutte contre les violences faites aux femmes.

Sur le sujet des discriminations de genre, en assemblée, les élus RN ont posé une question orale sur le label friendly afin de critiquer un prétendu lobby LGBT : « Vous prétendez lutter contre les discriminations faites aux homosexuels, mais la vraie menace qui plane sur eux c’est l’islamisation de la France », ont-ils osé en 2018.

Concernant les discriminations et le racisme : le RN s’est abstenu sur le Plan régional de lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Les élus RN votent systématiquement contre les aides aux associations de lutte contre les discriminations, ainsi qu’aux associations politique de la ville.

Ils sont particulièrement attachés à stigmatiser les musulmans. En ce sens ils ont présenté un vœu comparant les mosquées à « des lieux de haine constituant une menace pour la République et pour les Français » (2020), ainsi qu’un vœu présentant un prétendu lien entre « le rôle d’associations de QPV » et « la propagation de la haine antisémite » (2019).

Leurs élus banalisent le racisme ! En 2018 ils ont fait un point d’actualité en assemblée plénière sur la sécurité dans les lycées (alors que le RN s’est abstenu sur le Plan sécurité « La Région vous protège » dans les lycées et les transports en commun) fustigeant les « crapules albanaises ».

En matière de solidarité internationale : le RN a toujours voté contre le soutien régional aux communes accueillant des réfugiés ou demandeurs d’asile. Leur double discours à l’égard de la crise ukrainienne ne doit tromper personne, même s’ils votent pour l’accueil de déplacés ukrainiens. Leurs prises de parole sur la gestion des migrations en faisant un amalgame entre migrants et délinquants sont éloquentes : « vous organisez des criminels », le « chaos migratoire », allant jusqu’à parler de « collusion entre SOS Méditerranée et les passeurs » en assemblée plénière.

Enfin, le RN a voté contre la Stratégie régionale pour une culture accessible partout et pour tous. Et quant à l’exemplarité des élus, le RN a voté contre la modulation des indemnités des élus en fonction de leur assiduité.

Malheureusement, tout ceci ne constitue qu’un échantillon du large éventail d’exemples que l’on pourrait prendre pour démontrer à quel point ces gens-là ne doivent jamais accéder au pouvoir.

Plus que jamais soyons unis pour la république. Ce 24 avril, sans hésitation, soyons nombreux à utiliser le bulletin Macron pour barrer la route à l’extrême-droite.