Congrès de l’UNAPEI: « Élaborer une société solidaire et inclusive doit être notre boussole»

L’Unapei, première fédération française d’associations de représentation et de défense des intérêts des personnes handicapées mentales et de leurs familles, tient son congrès national cette semaine à Montpellier. C’est avec un grand plaisirs que j’y ai représenté la région Occitanie au nom de la Présidente Carole Delga.

Veuillez trouver ci-dessous le discours que j’ai prononcé à l’occasion de l’ouverture du Congrès de l’UNAPEI:

« Bonjour à toutes et tous

C’est avec un grand plaisir que je vous souhaite la bienvenue aujourd’hui en Occitanie au nom de notre présidente Carole Delga.

Elle n’a pas pu être présente parmi nous aujourd’hui en raison d’autres obligations, mais je tiens à vous adresser ses chaleureuses salutations.

A l’heure où les évolutions sociétales sont toujours plus rapides, nous sommes toutes et tous, collectivement invités dans notre quotidien à participer à la transformation des modèles d’accompagnement des personnes en situation de handicap, et je sais que votre congrès planchera sur la question des actions à mener sur les mutations en cours.

Le défi que nous avons à relever tous ensemble est de taille. Élus, acteurs associatifs, économique et sociaux, nous devons tous apporter notre pierre à l’édifice et trouver les moyens innovants de proposer des modèles viables et soucieux de la qualité de vie des personnes, des familles et des professionnels.

Cet objectif que nous partageons d’élaborer une société solidaire et inclusive doit être notre boussole et constituer un facteur d’émulation. Je tiens d’ailleurs à saluer ici l’ensemble des membres des réseaux de l’UNAPEI. Votre apport dans cette construction sociétale est d’une très grande importance et sera probablement décisif dans les années à venir car n’oublions pas que toute évolution comporte également des risques de désorganisation du secteur, et il nous faudra toujours avoir à l’esprit de préserver la qualité de vie des personnes.

L’accompagnement à domicile, le soutien aux aidants, le fonctionnement en dispositifs, la nécessaire coopération et coordination de multiples acteurs ouvrent évidemment de nombreuses questions fondamentales, que ce soit en termes de modalités concrètes, d’évaluation des besoins, de financements… Tous ces enjeux sont devant nous, et je sais que vous aurez à cœur de les travailler ici au travers des débats de ce congrès.

Bravo encore à toutes et tous pour prendre part à un tel travail !

De son côté, la Région développe, au niveau des compétences qui sont les siennes, une politique volontariste, transversale et concertée avec les acteurs représentatifs de tous les types de handicap.

Cela se concrétise par la mise en œuvre d’un Plan d’actions régional Occitanie pour la prise en compte des handicaps. Ce plan a été construit dans le cadre d’un travail collaboratif et citoyen, associant les équipes des services de la collectivité et les nombreux partenaires. Ce travail nous l’avons voulu en lien étroit avec les associations représentatives du secteur du handicap, raison pour laquelle nous avons créé une Instance de Dialogue et de Concertation autour du Handicap en Occitanie (IDCHOC).

Ce plan régional volontariste est structuré autour de 2 axes majeurs :

Agir pour une meilleure inclusion des personnes en situation de handicap au sein des politiques régionales.

Progresser pour une meilleure prise en compte du handicap dans le fonctionnement de l’institution régionale.

Ce plan nous a permis d’avancer, de concerter, de faire bouger les lignes, et s’il faut bien entendu continuer d’agir, être engagé et construire le monde en prenant en compte tous les profils de citoyens et citoyennes, les bilans des 4 années passées attestent de tout l’utilité de ce travail en concertation. C’est une méthode de travail que nous revendiquons !

Je ne souhaite pas être trop longue, mais avant de conclure, je me permets de faire un petit focus sur le Manuel pour une meilleure qualité d’usage que nous avons édité en fin d’année dernière.

Dans le cadre de notre plan d’actions, et à l’issue de longs échanges au sein de l’instance de concertation, la Région a pu réaliser un Manuel pour une meilleure qualité d’usage des établissements publics neufs recevant du public en Occitanie. Ce manuel permet d’identifier les points essentiels dans l’art de construire, d’indiquer des bonnes pratiques pour une meilleure qualité d’usage des bâtiments publics car, malgré leur conformité aux normes d’accessibilité, ces espaces ne sont pas toujours praticables par toutes et tous. Ce Manuel est à la fois une pièce constitutive des marchés lancés par la Région, un ouvrage incontournable des professionnels prestataires de la Région, mais aussi un support pour les organismes de formation qui accompagneront son appropriation. L’édition de ce manuel n’aurait pas été possible sans tout le travail de concertation préalable. Je vous invite à le découvrir sur notre site internet et à le faire connaître largement. C’est une étape que nous avons franchie ensemble et dont nous pouvons être fiers.

Ce sens du collectif, je n’ai aucun doute qu’il traversera bien sûr les travaux qui vont suivre ici pour votre congrès, et pour lequel je salue encore une fois votre mobilisation.

Il reste évidemment beaucoup de chemin à parcourir, pour vous, comme pour nous, et pour tous ceux qui ont à cœur d’agir pour une meilleure inclusion dans notre société. En Occitanie nous avons cette volonté forte de rendre notre région toujours plus inclusive, de faire de la prise en compte des handicaps un enjeu de toutes nos politiques publiques, et surtout de le faire avec vous.

Pour conclure, je vous renouvelle, au nom de l’ensemble des élus du conseil régional d’Occitanie, toutes nos félicitations pour être ici aujourd’hui, et vous souhaite un excellent congrès.

Merci à toutes et tous ».