Cahors. Inauguration du gymnase Henri Thamier

Honorée d’avoir participé à l’inauguration du Gymnase Cabessut qui a été renommé après Henri Thamier, député communiste du Lot de 1945 à 1958.

Henri Thamier adhéra aux Jeunesses communistes du Lot en 1935 puis au Parti Communiste. Il est admis à l’école normale de Cahors où il a terminé major de sa promotion. Il est nommé instituteur en 1937. Pendant l’Occupation, il participa à la Résistance dans le Lot dans les rangs des Francs-tireurs et Partisans, il devint secrétaire du Comité Départemental de Libération puis membre du Comité Régional de Libération à Toulouse. Après la guerre, il est élu aux deux assemblées constituantes de 1945 et 1946 (à 29 ans, il est l’un des plus jeunes députés de France), puis à l’assemblée législative de novembre 1946. Battu en 1951, il retrouva son siège lors d’une élection partielle en 1952 et est réélu en 1956. Il a également été vice-président de la Fédération des oeuvres laïques à partir de 1961. Il est l’auteur de deux livres : « Le Rouge et le coeur » et « Le Pied quelque part ».